Titre : PLAY

Genre : Comédie

Sortie : Janvier 2020

Avis global : A voir

L’humoriste Max Boublil revient dans nos salles obscures à l’affiche de PLAY (2020). Cette comédie a été réalisée par Anthony Marciano. C’est la seconde fois que les deux collaborent après LES GAMINS (2013). Ils ont d’ailleurs écrit le scénario ensemble.

Dans PLAY, on retrouve Max (Max Boublil) qui décide de revoir les 25 ans de cassette vidéo qu’il a filmé avec sa caméra.

Dans sa globalité, j’ai trouvé que c’était vraiment un bon film. Il y a une touche d’originalité qui a été faite avec le concept du visionnage de cassette. Ça donne une dynamique intéressante surtout que c’est très bien respecté. J’avoue qu’au début j’étais sceptique. Le démarrage est quelque peu laborieux en étant trop décousu. Ce n’est pas évident de rentrer dedans. J’ai commencé à bien kiffer quand ils arrivent à l’adolescence. À noter tout de même que toute la partie rétro est géniale dans son ambiance. On retrouve beaucoup de références et cela permet de revivre des souvenirs. Chaque détail a été pensé. Ensuite, on commence à attaquer le « sérieux ». J’étais beaucoup plus réceptif à l’humour qui venait et j’ai bien rigolé jusqu’à la fin. Je peux même dire que plus ça avançait, plus j’appréciais. Une fois qu’elle a pris forme, cette histoire est pas mal du tout. Je me suis bien attaché au personnage de Max. Il est interprété à tour de rôle par Mathias Barthélémy (13 à 15 ans), Alexandre Desrousseaux (16 à 18 ans) et enfin Max Boublil. La continuité entre les trois se tient bien. J’aime particulièrement Max Boublil qui a une façon de jouer qui me plaît bien. J’accroche beaucoup avec son humour. Il est bien entouré pour l’occasion avec Malik Zidi, Arthur Perier-Pillu et Alice Isaaz. Les voir évoluer ensemble est assez fun. Il y a une bonne alchimie comme une bande de potes.

Une fois qu’il est lancé, PLAY est génial.