Titre : LE LAC AUX OIES SAUVAGES

Genre : Thriller

Sortie : Décembre 2019

Avis global : A éviter

Pour la fin 2019, on va se pencher sur le thriller Chinois LE LAC AUX OIES SAUVAGES.

C’est une réalisation de Diao Yinan qui a pour la seconde fois monté les marches du Festival de Cannes après TRAIN DE NUIT (2018). Dans LE LAC AUX OIES SAUVAGES, on retrouve Zenong (Hu Ge) un voleur recherché activement par la police.

J’ai trouvé ce film pas terrible du tout. À part le début prometteur, le reste ne m’a pas emballé. C’est dommage car ça démarré tellement bien. L’entrée en matière est dynamique avec des scènes tops. Après quand on rentre dans le dur du récit, ça se complique. Celui-ci est assez confus avec un mélange de périodes pas forcément explicite. Au bout d’un moment c’est clair, mais l’impression de nous balancer des scènes pelle mêle n’est pas agréable. Pour ne rien arranger, c’est très monotone. Le ton ne change pas et à part un ou deux moments, rien ne vient emballer l’histoire. Je me suis fermement ennuyé. D’une, il ne se passe pas grand-chose, et de deux c’est toujours pareil. De plus, les acteurs ne sont pas expressifs notamment Gwei Lun Mei et le sentiment est très froid. Même la manière d’être filmée m’a dérangé. On a de beaux plans, mais ça fait vide. Rien ne passe à travers l’image et cela fait simple démonstration technique. Malgré cela je dois avouer que j’ai bien aimé l’ambiance sombre. Tout se passe dans les endroits « underground » chinois et c’est peu habituel au cinéma. Une diversité qui fait que je ne regrette pas de l’avoir vu bien que je n’ai pas passé un bon moment.

La plongé de LE LAC AUX OIES SAUVAGES dans la Chine sinistre n’est pas une réussite.