DUMBO – L’un des premiers classiques de Disney (Critique)

Titre : DUMBO

Année de Sortie : 1947

Genre : Animation / Famille

Nationalité : Américain

Avis : Dessin Animé pas terrible

Alors que demain sort le DUMBO de Tim Burton, nous allons aujourd’hui revenir sur l’original de 1941.

Ils sont 6 à avoir réalisé et écrits ce qui était à l’époque le 4ème classique d’animation des studios Disney. Celui-ci se base sur une histoire d’Helen Aberson.

Dans DUMBO, on retrouve, dans un cirque, le jeune éléphant Dumbo qui va être mis à l’écart des autres à cause de ses grandes oreilles. Son ami la souris va l’aider à transformer ce handicap en atout.

Depuis la première fois où je l’ai vue, j’ai bien grandi et le charme qu’il procurait est parti. Je ne l’ai trouvé vraiment pas terrible. Déjà, graphiquement c’est relativement moche. La firme américaine avait déjà fait largement mieux. Il y a tout de même une « justification » à cela. À la base, ce film d’animation a été fait pour rattraper l’échec commercial de Pinocchio et Fantasia. Donc, l’économie était de rigueur au moment de sa réalisation. Cela explique aussi pourquoi la durée est aussi courte, moins de 1h si on retire le générique. Logiquement, l’histoire n’a donc pas le temps de se construire. Toutes les actions sont beaucoup trop rapides. On est dans le schéma classique d’un Disney mais en accéléré. Quand on est enfant, ça ne dérange pas, au contraire même, par contre quand on est grandi, on aime avoir un contenu plus riche. Alors oui, le personnage de Dumbo est très émouvant. Son histoire est belle. De plus, son association avec la souris est plutôt sympathique, mais c’est précipité. Pas le temps de rentrer dedans que c’est déjà fini. C’est dommage car il y a des scènes très prometteuse, mais expédiées donc émotionnellement moins forte. 1941 était une autre époque, et ce qui avant ne dérangeaient pas, pose plus problème aujourd’hui. À aucun moment n’est remise en cause la maltraitance animale dans ce cirque qui pourtant les fouettes avec joie et les mets aux périls du feu pour le divertissement. On nous donne même l’image d’éléphants heureux de ce traitement. Ça m’a un peu choqué et il faut bien expliquer aux enfants que dans la vraie vie un animal souffre d’être ainsi enfermé pour amuser les gens.

La magie de DUMBO n’aura donc pas réussi à rester intact à mes yeux.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.