LES HÉRITIERS – La mémoire forge la jeunesse (Critique)

Titre : LES HÉRITIERS

Année de Sortie : 2014

Genre : Drame

Nationalité : Français

A voir ? OUI

Une classe, une histoire vraie, et je m’embarque dans LES HÉRITIERS.

C’est Marie-Castille Mention-Schaar qui va adapter cette histoire déroulée en 2008 dans le lycée Léon Blum de Créteil. Pour le scénario, elle va s’appuyer sur un ancien élève de cette classe avec la personne d’Ahmed Drame qui sera aussi acteur.

Dans LES HÉRITIERS, on retrouve une professeure (Ariane Ascaride) qui se voit attribuer la pire seconde du lycée. Alors qu’ils ne sont pas du tout impliqués, elle va les inscrire à un concours pour les sensibiliser.

On est ici devant un drame très basique et dont la réalisation laisse fortement à désirer, mais il réussit tout de même son but premier : toucher. Tout va être basé sur l’émotion que va nous faire ressentir l’évolution de cette classe difficile. Il va cependant falloir être patient car cela met un bon moment à s’enclencher. J’ai même failli arrêter le film mais je ne regrette pas de m’être obstiné. Tout se veut baser sur l’authenticité. Comme souvent dans ce genre de long-métrage, le casting est amateur. À part Ariane Ascaride, le reste des acteurs effectuaient leurs débuts au cinéma. Il y en a d’ailleurs pour qui ce film a été un déclic car ils ont continué dans cette voie sans pour autant beaucoup de réussite. Les deux actrices Noémie Merlant et Naomi Amarger, se retrouveront deux ans plus tard dans le très bon LE CIEL ATTENDRA. Avoir pris Ahmed Drame, véritable participant de la classe dont les fait sont inspirés, est une idée de génie. Au-delà de jouer de manière remarquable, il a su transmettre son expérience et son vécu. Afin que tout « baigne dans son jus », le tournage s’est effectué au lycée Léon Blum. On ne peut pas faire plus vrai. Cependant, si on retire le côté émotionnel réussi, la mise en scène ne suit pas. On aura quelques zooms sur la vie des étudiants mais ceux-ci ne sont pas de bonne qualité. Ils ne sont pas bien exploités, ne faisant pas avancer grand-chose. On voit plein de bride de leur vie en dehors des murs de l’établissement scolaire, mais on ne fait pas toujours le rapprochement avec leur comportement en classe. Cela fait aussi que beaucoup de personnage sont délaissés alors que leur impact en classe est prometteur. L’histoire quant à elle est cousue de fils blanc et il n’y a aucun rebondissement réel. En fait, j’avais l’impression de voir un peu le film ECRIRE POUR EXISTER adaptée à la France. Malheureusement pour nous, la version américaine est largement meilleure.

LES HÉRITIERS a une belle morale et vous touchera surement, mais si vous avez vu la référence américaine, vous risquez d’être un peu déçu.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.