FINAL HOURS – A 12 heures de la fin du monde (Critique)

Titre : FINAL HOURS

Année de Sortie : 2015

Genre : Thriller / Drame

Nationalité : Australie

A voir ? OUI

Et si on se faisait un petit film Australien avec FINAL HOURS sorti en 2015.

C’était la première réalisation de Zak Hilditch. Elle lui vaudra une prestigieuse nomination pour la Caméra d’Or au Festival de Cannes 2014.

Dans FINAL HOURS, on retrouve James (Nathan Phillips) qui vient d’apprendre que dans moins de 12h, la terre va disparaitre. Pour profiter de ses derniers instants, il va sortir en ville alors que règne le chaos.

J’ai regardé ce film un peu au hasard, surtout par curiosité du cinéma Australien, et finalement il se révèle très bon. On est plongé dans une ambiance apocalyptique alors que la fin du monde approche. Le but pour James ne va aucunement être de sauver la planète comme Superman, mais juste de profiter de ses dernières heures. Le plus intéressant va être l’angle abordé par le film. Nous ne sommes pas dans la classique débauche d’effets spéciaux à tout va comme un SAN ANDREAS. Non, ici on va s’intéresser à l’aspect psychologique et humain de cette catastrophe en observant le comportement de la population. Qu’est-ce qu’il advient quand on sait qu’il n’y aura pas de lendemain. Les plus bas instincts de l’être humain sont révélés face à la mort. On tombera donc dans chaque extrême, que ce soit par la violence, la drogue, le sexe, le suicide… Par contre, il n’y a pas beaucoup d’images fortes montrées pour ne pas tomber dans le gore. Le peu qu’on verra n’en sera donc que plus fort. Dans tout cela, on aura une rencontre anodine entre James et la jeune Rose. Angourie Rice qui joue ce rôle a depuis enchaînée sur de gros films avec un petit rôle dans SPIDER-MAN : HOMECOMING et un plus important dans LES PROIES. Par contre Nathan Phillips n’est pas terrible du tout. Ce n’est pas grâce à lui que j’ai apprécié ce film. La trame de ces deux personnages en réalité ne sera qu’une excuse pour leur périple qui nous permettra de voir diverses situations. C’est un panel complet de la psychologie humaine qui sera explorée. J’ai beaucoup aimé le choix de ne pas nous mettre un banal compte à rebours pour savoir l’heure fatidique mais de recevoir les informations en même temps que les personnages. Cela aide à l’immersion.

Si vous aimez la tension et/ou le côté « fin du monde », vous adorez FINAL HOURS.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.